News or Views? / Nouvelles ou points de vue?

Dear Friends, I don’t know whether you have tried living without television, but I have just lived one month without tv and one aspect that is pleasing is that I have not been exposed to as much news as I would have been.

Okay, I agree that we must remain aware of what is happening in our society and wider world, of course, but I’m sure you will agree that these are grim times and that the news is often depressing viewing.

I look online for my news, every day. I try to take my news from two sources with different approaches and viewpoints, so that I get a fuller perspective. I believe that if we only look for news from providers who only match our own views on things, we risk being ‘fed’ the news that we want to hear.

The delivery of news has changed in my lifetime; not just the technological advances but in terms of what is presented and how. In my childhood of the 1970’s and 1980’s, news was presented by journalists who sought to gather facts and present them impartially. Today, the news is presented by a journalist who gives their ‘opinion’, instead of simply presenting evidence based fact.

In my view, this has been a very wrong step for news delivery. I also see it as detrimental to what journalism was about. Now, we see an ‘expert’ who gives us the thoughts to think about the news, rather than simple presentation of evidence based fact. Hence, we now live in a world where the evidence can be discarded and news is presented based upon opinion; leading to the delivery of many ‘fake news’ presentations.

What is now missing, is the skill of ‘critical thinking’, by the viewer. No longer does the consumer of news have to think for themselves. No longer does the viewer of the news broadcast have to question and consider. Instead, they become the audience of a presentation that is like the audience of a dramatic arts programme; a tv show.

Instead of critical thinking, the audience can now simply react with applause or boo’s. ie. The audience now just decides to support or refute the news that is presented to them. Again; more opinion that is not evidence based, but which is based upon personal belief.

Not having access to television channels has made me read more news and, since I read a variety of news sources for one story, I ensure that I get a broader view and more evidence in what is presented to me.

If you find yourself in rousing cheers or angry boo’s when the news is presented; consider what you are experiencing. That, to me, is less likely to be good old fashioned news that is evidence based and impartial. You are watching a tv show that is aiming to influence how you think and feel. If you watch a particular news programme because you find yourself agreeing with it, then be cautious. You are not watching the news. You are watching a programme whose opinion you like. That is different to genuine news presentation. I miss my favourite tv shows, but I do not miss the way that news is presented to us, these days. What are your thoughts on this?

En français:

Chers amis, je ne sais pas si vous avez essayé de vivre sans télévision, mais je viens de vivre un mois sans télévision et un aspect qui est agréable est que je n’ai pas été exposé à autant des nouvelles comme je l’aurais été.

D’accord, je suis d’accord que nous devons rester conscients de ce qui se passe dans notre société et dans le monde en général, bien sûr, mais je suis sûr que vous conviendrez que ce sont des temps sombres et que les nouvelles sont souvent déprimantes.

Je cherche en ligne mes nouvelles, tous les jours. J’essaie de prendre mes nouvelles de deux sources avec des approches et des points de vue différents, afin d’avoir une perspective plus complète. Je crois que si nous ne cherchons que des nouvelles de fournisseurs qui ne correspondent qu’à nos propres points de vue sur les choses, nous risquons d’être « nourris » des nouvelles que nous voulons entendre.

La diffusion des nouvelles a changé de mon vivant; pas seulement les progrès technologiques, mais en termes de ce qui est présenté et comment. Dans mon enfance des années 1970 et 1980, les nouvelles étaient présentées par des journalistes qui cherchaient à rassembler des faits et à les présenter de manière impartiale. Aujourd’hui, les nouvelles sont présentées par un journaliste qui donne son « opinion », au lieu de simplement présenter des faits fondés sur des preuves.

À mon avis, cela a été un très mauvais pas pour la diffusion des nouvelles. Je considère aussi que cela nuit à ce qu’était le journalisme. Maintenant, nous voyons un « expert » qui nous donne les pensées pour réfléchir aux nouvelles, plutôt que la simple présentation de faits fondés sur des preuves. Par conséquent, nous vivons maintenant dans un monde où les preuves peut être jeté et où les nouvelles sont présentées sur la base de l’opinion; conduisant à la livraison de nombreuses présentations de « fausses nouvelles ».

Ce qui manque maintenant, c’est l’habileté de la « pensée critique » par le spectateur. Le consommateur de nouvelles n’a plus à penser par lui-même. Le téléspectateur de l’émission de nouvelles n’a plus à se poser de questions et à réfléchir. Au lieu de cela, ils deviennent le public d’une présentation qui est comme le public d’un programme d’art dramatique; une émission de télévision.

Au lieu de la pensée critique, le public peut maintenant simplement réagir par des applaudissements ou des huées. Ie. Le public décide maintenant simplement de soutenir ou de réfuter les nouvelles qui lui sont présentées. Encore une fois; plus d’opinions qui ne sont pas fondées sur des preuves, mais qui sont fondées sur des croyances personnelles.

Ne pas avoir accès aux chaînes de télévision m’a fait lire plus de nouvelles et, comme je lis une variété de sources d’information pour une histoire, je m’assure d’avoir une vision plus large et plus de preuves dans ce qui m’est présenté.

Si vous vous retrouvez dans des acclamations enflammées ou des huées en colère lorsque la nouvelle est présentée; considérez ce que vous vivez. Pour moi, il s’agit moins probablement de bonnes nouvelles à l’ancienne, fondées sur des données probantes et impartiales. Vous regardez une émission de télévision qui vise à influencer votre façon de penser et de vous sentir. Si vous regardez une émission d’information en particulier parce que vous êtes d’accord avec elle, soyez prudent. Vous ne regardez pas les nouvelles. Vous regardez une émission dont vous aimez l’opinion. C’est différent d’une véritable présentation de nouvelles. Mes émissions de télévision préférées me manquent, mais la façon dont les nouvelles nous sont présentées ne me manque pas, ces jours-ci. Qu’en pensez-vous?



Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s